Continuer sans accepter
Pour RGNR, votre expérience sur notre site est une priorité. Nous utilisons uniquement les cookies nécessaires pour vous fournir notre service, et vous permettre d'interagir avec nos partenaires (Youtube, Stripe...).

Sur la base de votre consentement, des informations liées à votre navigation sur notre site sont stockées ou lues sur votre terminal (telle que l'IP, les pages visitées etc.) par RGNR et ses partenaires ou sur la base l'intérêt légitime de ses partenaires afin de mesurer leurs performances, obtenir des données d'audience, développer et améliorer les produits.

En cliquant sur 'Accepter', vous consentez à l'utilisation de cookies pour l'ensemble des finalités ci-dessus. Vous pouvez également refuser en cliquant sur 'Continuer sans accepter'.

Votre accord est donné pour 30 jours. Vous pouvez changer d'avis à tout moment ou vous opposer à l'utilisation des cookies en cliquant sur le lien 'Confidentialité' figurant en bas de chaque page.

Vos questions 
 
Comment soutenir la sortie des toxines par les émonctoires ?

Voici plusieurs pistes à envisager :

 

- Mode de vie adapté : La détoxination du corps se fait spontanément par celui ci à partir du moment où il se retrouve dans des conditions propres à son fonctionnement. C'est à dire à la fois par nos choix alimentaires, nos choix de rythmes de vie.

 

Ensuite il peut y avoir des béquilles extérieures qui sont :  

 

- Recours aux plantes médicinales : Les mélanges de plantes ABC de la Nature, notamment pour soutenir les émonctoires principaux, activer le mouvement de la lymphe et soutenir le système endocrinien : balai intestinal, rein/rate, lymphe et glandes endocrines.

 

- Nettoyage des intestins : mélange balai intestinal, lavements, irrigations coloniques (attention au choix du praticien), psyllium, compresses d’huile de ricin + bouillotte sur le ventre, alimentation physiologique (pour ne plus former la colle qui tapisse les intestins, formée de sucres complexes et de protéines non digérés).

 

- Autres techniques : tisanes diverses, bains dérivatifs, bains alcalins (Jentschura) pour rétablir l'équilibre acido-basique : prendre jusqu'à 2 fois par jour des bains avec du bicarbonate de soude, bains d'eau de mer (milieu très alcalin : pH de 8,4 - comme le placenta humain), brossage à sec de la peau, exercice adapté : marche à pied, randonnée, jogging,  trampoline, etc..., enveloppements froids (réservés aux personnes ayant un système nerveux très robuste), sauna, hutte de sudation, hammam (agréable, bon pour la peau, mais ne permet pas une détoxination aussi efficace que le sauna), planche à inversion, bol d'air Jacquier, reminéralisation par les jus verts.

 

Souvenons-nous toujours que plus une personne est fatiguée, plus son système nerveux sera épuisé, plus son élimination sera faible. Pour les personnes très fatiguées, il est conseillé d'introduire des changements très progressifs (et non pas trop violents), ainsi que des techniques douces de nettoyage et de sortie par les émonctoires. Il est donc essentiel que chacun se connaisse et apprenne à respecter ses rythmes et ses capacités à éliminer les toxines par les émonctoires.

 

Le repos restera toujours le meilleur moyen de favoriser l'élimination. L'usage des plantes est également un outil très efficace. Chaque détoxination est une aventure individuelle : les techniques qui ont fonctionné pour une personne ne vont pas forcément produire les mêmes résultats sur une autre. Tout dépend de la force du système nerveux : une personne avec un système nerveux fort pourra faire face à une détoxination forte.

 

Il est important de respecter ce point lors des transitions d'une alimentation dégénérative vers une alimentation régénérative : plus une personne est fatiguée, plus il faudra y aller doucement.

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?
A savoir avant de poser une question
Veuillez vous identifier pour poser une question
Actualité
Telegram

Facebook
Apprendre
Vidéos
Participer
Stages

Témoignages

Contact

Confidentialité |  Conditions générales |  Mentions légales |  F.A.Q.